conflit entre associés

Comment sortir d’un conflit entre associés ?

Certes, la vie des affaires est une expérience passionnante mais elle n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Emportés par des turbulences, il se peut que les associés prennent des directions contraires, il se peut que le bras de fer tourne en une guerre mondiale. Les associés n’arrivent plus à s’entendre, et même la seule alternative de dialogue ne suffit plus à résoudre le problème. Et là, l’intervention d’une médiation n’a jamais été aussi urgente qu’avant. Oui car le conflit entre associés peut nuire à la bonne marche des affaires et est lourd de conséquences d’un point de vue financier.

Lorsque la situation est à chaud, à qui doit-on faire appel ? Optez pour un dialogue dans un premier temps.

L’arme la plus efficace pour repartir du bon pied reste le dialogue. Aussi difficile que cela puisse paraître, la communication verbale est importante afin de trancher sur les vraies origines du problème. Un rendez-vous dans un terrain neutre, hors du cadre professionnel est recommandé. Cela pour éviter d’alerter ou de déstabiliser les salariés. Ensemble, créez des solutions pour résoudre le problème après l’avoir identifier. Le conflit vient souvent de la répartition des responsabilités qui fait que vous ou votre associé empiète sur les plates-bandes de l’autre.

Par ailleurs, vos décisions peuvent créer des répercussions sur le travail de votre associé. Afin de voir à nouveau les choses dans une même vision, il faut sortir de la logique de l’exclusion. Au lieu de discuter de « vous ou lui/elle », parlez plutôt de « vous ET lui/elle ». Cela va faire coexister une dimension commune. Pour éviter que le conflit ne s’enlise, tâchez de désamorcer les tensions une fois qu’elles sont apparues. Mais là encore, il faut bien faire la différence entre vitesse et précipitation. Afin d’éviter les réactions à chaud, prenez le temps d’analyser la situation, prenez du recul et dialoguez de façon rationnelle.

Quand faire intervenir une tierce personne ?

Après le dialogue, quand chacun campe toujours dans sa position, l’intervention d’un coach d’entreprise reste la seule alternative efficace pour la résolution du conflit. Cette pratique aide très souvent à débloquer la situation car elle est plus acceptable sur le plan psychologique. Cela favorise la neutralité, car une tierce personne qui n’a aucune affiliation dans le conflit n’a aucun intérêt dans l’une ou l’autre partie en conflit. La solution est donc celle de saisir un médiateur afin de faciliter le dialogue et de trouver une entente entre les deux parties.

(Visited 13 times, 1 visits today)
Article précédent Article suivant

Articles similaires

Pas de commentaires

Laisser un commentaire