Tendance Vegan

Pourquoi le végétarianisme et le véganisme sont plus qu’une simple tendance

Cela fait quelques années que les cafés et bars hipsters qui poussent un peu partout se vantent de leurs menus végétariens et vegans, faisant souvent preuve d’une grande créativité d’ailleurs, et des prix qui s’ensuivent. Cependant, cela serait une erreur de considérer le végétarianisme et le véganisme comme une simple tendance. Philosophies de vie basées sur le refus de la cruauté faite envers les animaux, de la pollution extrême que provoque les industries de la viande, de la pêche et des produits laitiers, et le désir de vouloir reprendre le contrôle sur ce que nous mettons dans notre organisme, les raisons pour devenir vegan sont plus scientifiques que tendances. Alors avant de vous mettre au jardinage avec vos enfants, voici les points principaux de ce que veut dire être végétarien(ne) ou vegan.

Le point sur la santé

D’un point de vue nutritionnel, on ne peut nier les apports que nous trouvons dans la viande et les produits laitiers. En effet, en tant qu’omnivores, nous ne pouvons nous contenter des protéines, du calcium, et autres nutriments qu’ils nous apportent afin de pouvoir fonctionner de façon saine. Cependant un régime végétarien ou vegan bien équilibré peut lui aussi fournir tous ces nutriments nécessaires… Un des premiers arguments mis en avant pas ceux qui suivent ce style de vie est que les industries de la viande, de la pêche et des produits laitiers encrassent ce qui se retrouve dans nos assiettes à coups d’antibiotiques, de conservateurs, et autres produits chimiques qui nous sont nuisibles. De plus, comme chacun le sait, les mauvaises graisses contenues dans les viandes et les produits laitiers peuvent causer des problèmes de cœur, d’acné, de digestion, peuvent boucher les artères et même causer certains cancers (selon la cuisson et les produits ajoutés); tandis que les produits de la mer sont gorgés de plastiques et de résidus de plomb.

Le point sur la pollution et l’environnement

L’hyper-industrialisation alimentaire a des effets extrêmement négatifs sur notre planète. La dégradation de notre environnement, l’augmentation des gaz à effet de serres et l’aggravation de la famine et de la pauvreté dans le monde, sont souvent la raison pour laquelle certaines personnes décident de se tourner vers une alimentation sans produit animal. En effet, la production massive de viande et l’élevage en masse de bétail, représentent la cause première du changement climatique de la planète entière : de la déforestation pour y planter ce qui servira de nourriture au bétail, à l’énorme quantité d’eau nécessaire à leur entretien, ainsi qu’à la pollution causée par leur transport, le bilan socio-économique et environnemental est lourd ! Surtout quand on sait que pour un kilo de poisson propice à nos supermarché, neuf kilos d’animaux sauvages marins sont également pêchés et détruits.

Le point sur la cruauté envers les animaux

Un des principes sur lequel se base cette philosophie de vie est la protection du monde animal. Qu’ils subissent une cruauté innommable lors de leur élevage et de leur abattage, ou qu’ils subissent une perte massive de leur habitat dû à la plantation de soja pour nourrir le bétail, il est difficile de tourner les yeux de leur sort.

Bien plus qu’une tendance donc, le végétarianisme et le véganisme prennent en compte l’impact  environnemental, humain et animal que provoque la consommation d’un simple hamburger ou d’un litre de lait.

Et bien qu’un changement de régime à titre individuel semble dérisoire, c’est un mouvement mondial qui prend du poids et qui pourrait aider à changer les choses. Bien plus qu’une tendance donc, peut-être seriez-vous également tenté(e) d’accommoder vos habitudes quotidiennes en commençant peut-être par vous mettre au jardinage avec vos enfants !

(Visited 18 times, 1 visits today)
Article précédent Article suivant

Articles similaires

Pas de commentaires

Laisser un commentaire